(+34) 938 251 100 · (+34) 670 653 464 info@larovira.cat

Vivez l’histoire

Un séjour à La Rovira de Sagàs permet de remémorer un passé historique très intéressant. La première nouvelle documentée du mas remonte à Guillem de Ça Rovira, fils de cette maison et abbé du Monastère de la Portella entre 1338 et 1348. Il mourait à cause de la Peste Noire, précisément l’année de grande mortalité provoquée par cette épidémie sur toute Europe. La maison, toutefois, était connue pour des épisodes rapportés à la sorcellerie. Au début du siècle XVII, dans un contexte de misère, des superstitions et des conflits sociaux, ont proliféré les accusations et les procédures par sorcellerie qui fussent spécialement virulents dans cette zone autour du ruisseau de Merlès. La Rovira de Sagàs était considéré un repaire de sorcières. Il y avait la métayère Joana Mareu, alias Matamoros, qui ensemble avec sa belle-sœur Violant Mateu, alias Xica Mateua et Francina Vall, alias Berjaula ont été exécutées à Sant Martí de Biure. Plusieurs endroits des environs (le Serrat de la Rovira, la Roca de la Pinya, les Goles de les Heures…) on persisté dans la tradition comme des endroits où on pratiquait des rituels de sorcellerie.